top of page

Jouer avec les résistances


En ce moment j’ai envie de jouer. Particulièrement avec tout ce qui est habituellement source de tension pour moi. Jouer avec mes résistances et mes limites.


La marche du monde est depuis quelques années une source de tension pour moi. Je me sentais en colère contre le développement des plus gros qui laisse peu de place aux petits. Contre la société consumériste qui détruit la nature. Aujourd’hui, j’ai envie d’estomper les frontières de mes résistances. J’ai envie de m’amuser à faire plus de ponts. J’ai envie d’user de l’abondance qui m’est accessible pour laisser vibrer ma créativité. J’ai envie de quitter les « il faut » pour les « je peux ».


M’occuper de mes enfants est souvent aussi une source de tension. Je vois la fin de journée arriver comme une grosse vague au bord de l’océan. J’y ai souvent perdu ma fluide respiration. Je prends beaucoup sur moi pour essayer d’assurer quand même et être une « bonne mère ». Mais aujourd’hui j’ai envie de plus souvent me poser avec mon bouquin au milieu du salon un dimanche après-midi et, avec le sourire, ne pas laisser d’autres choix à ceux qui m’entourent.


Je veux aussi m’amuser de mon rapport à la nourriture. Jouer avec ces écarts au « droit chemin santé » que je fais par-ci, par là. J’ai envie d’arrêter de m’infliger des jugements supplémentaires aux méfaits de mes gourmandises de trop. J’ai envie de jouer avec cette petite fille qui a besoin d’un goûter après un mercredi famille, un travail exigeant ou simplement un petit coup de mou.


On ne soupçonne pas toujours la colère qui se niche derrière nos résistances. Nous résistons souvent là où nous avons manqué. Mais les liens entre nos blessures et nos tensions d’aujourd’hui ne sont pas faciles à établir, rarement directs, souvent alambiqués. Faire le chemin, un pas à la fois, de révéler nos manquements pour mieux comprendre notre histoire et peut-être un jour déloger nos colères, prend du temps. Alors, en attendant, au lieu de consolider vaillamment nos résistances ou de chercher à les éradiquer en vain, et si nous nous amusions un peu plus d’elles ?


With amused love 😇


Elise


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page