top of page

E G O



Je vous partage mes réflexions…


À quoi je m’identifie assidûment, et un peu partout où je vais : mon métier ? ma passion ? mon rôle de mère ? mon histoire familiale ? mes engagements ? le fait d’être une femme ? ma spiritualité ?


J’apprends en ce moment que ces identifications forment notre personnalité, et souvent notre façon de nous présenter au monde. Ce qui est problématique, et qu’on appelle couramment « avoir de l’égo », serait le fait de ne pas s’en rendre compte, et donc d’embarquer cette façade partout où l’on va. Ainsi, « l’égo est mal placé », il ne nous rend pas service et est souvent source de souffrance.

En effet, il crée un obstacle entre notre Être adaptable, et les autres.


Prendre conscience des identifications auxquelles on s’attache semble alors libérateur… On peut commencer à choisir consciemment, sans anticiper et selon les situations, les « rôles » à prendre, et passer de : « être cela constamment » à « faire cela selon les situations ». L’ego deviendrait alors un socle pour entrer en lien avec les autres.

On se rapproche de notre Être en laissant l’imprévisible surgir.


Alors qu’on m’a appris à me forger des convictions depuis petite, et que d’ailleurs je me sentais très nulle à cette tâche, je re questionne aujourd’hui cette proposition. S’attacher à des convictions durables me parait enfermant. La vie n’est-elle pas impérmanence ? Les cartes sont rebattues régulièrement, les découvertes scientifiques progressent et parfois se contre disent, les expériences s’enrichissent, l’humain est si petit face à l’immensité de la Vie… Alors mieux vaut-il pas jouer avec elle ? Avec toutes ses facettes, avec toutes nos facettes ?


Qu’en dites vous ?


With love toujours ;)

Elise

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page