top of page

Ni fascinée, ni en rejet

Dernière mise à jour : 5 mai 2023


Parvenir à n’être ni fascinée, ni en rejet, fait aujourd’hui parti de mon chemin. Et me procure beaucoup d’apaisement.


Ni fascinée ni en rejet :

d’un parent,

d’un enseignant,

d’une personne influente,

d’une idée partagée,

d’une façon de faire ou d’être…


Depuis mon changement de cap, d’auditrice financière dans le moule de mon environnement, à exploratrice de notre mieux-être dans un nouvel environnement, je me suis fascinée pour un mode de pensée (en l’occurrence un mode de vie plus sobre, soucieux de l’environnement, qui cultive la paix et la fluidité, notamment avec les enfants…), et en rejetant un autre mode de penser (en l’occurrence de vivre dans l’abondance matérielle, de cultiver une attitude descendante envers certaines catégories de personnes, de manger de façon peu consciente…).


Grâce à plusieurs expériences sur mon chemin, j’ai compris la nouvelle dualité que j’étais en train de créer lorsqu’une part de moi renforçait cette mise en opposition « fascination / rejet ». Je me remettais en tension, en ayant simplement changé de « clan ».


Je côtoie et rencontre des gens dont les vies sont parfois aux extrêmes, financièrement et dans leurs engagements et désirs. Et cela m’apprend tant.

De notre singularité

autant que de notre universalité.


Chacun a sa propre histoire qui le mène à sa propre vision de sa vie à un moment donné, mais je n’ai jamais rencontré une personne qui ne cherche pas

à faire au mieux,

avec ses failles.


Prendre conscience de ça me stimule pour estomper ma tentation d’idéaliser certaines personnes ou certaines façons de faire; et d’en fuir d’autres.

Mon spectre peut alors continuer de s’élargir. Je me sens en lien avec plus vaste. Sans manipulation inconsciente. Simplement dans l’acceptation de ce qui est.


Cela ne veut pas dire d’abandonner nos combats, de baisser les bras et de se résigner. Cela veut dire avancer avec attention, tranquillité et ouverture. Dans des combats plus pacifiques, ouverts et collaboratifs.


Je rappelle, si nécessaire, que ce chemin vers une « non dualité » est, pour moi, semé d’embûches.


Est ce que ça vous parle ?


With open love,


Elise


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page